Une appréciation des camarades présents à la réunion et ayant participé aux Assises sont d’accord pour dire que ces Assises ont été d’un bon niveau, et peuvent être utiles pour l’avenir : 

Elles ont permis de remetttre en avant : 

1° L’orientation qui avait permis de démarrer l’organisation des chômeurs en 1995, est toujours valable, à savoir que le syndicalisme est incontournable pour les chômeurs, en considèrant que ces derniers sont avant tout des « salariés privés d’emploi » et que l’organisation syndicale est certainement la forme d’organisation la plus efficace.

2°) les revendications des chômeurs doivent toujours être en lien avec l’organisation et le renforcement

3°) dans la période actuelle, le niveau des revendications demande à être travaillé pour le porter à un autre niveau surtout dans LE DOMAINE DE L’EMPLOI.

4°) cela implique que toute la CGT soit concernée, et se sente partie prenante de la question du chômage et du renforcement de l’organisation des chômeurs, et aussi prenne à bras le corps la question de la précarité.

C’est  ce qu’a réaffirmé Philippe Lataud dans les conclusions.

Pour résumer, les camarades considèrent ques Assises ont été positives pour désamorcer en partie le climat de tension actuel !

Un compte rendu plus exhaustif devrait être fait par les organisatuers (publié dans le Peuple ? ).

3°) il a aussi été réaffirmé que le rôle du collectif chômeurs RP doit être d’approfondir des débats sur des questins comme : 

  • L « marché de l’emploi » 
  • Une réflexion « théorique » la définition du travail et du chômage
  • Sécurité sociale professsionnelle 
  • Droits des chômeurs  (avec le SAF)
  • Tous les thèmes qui intéressent plus ou moins directement les chômeurs

4°) relancer un site d’information (National)

 

logo-cgtAssises pour l'organisation

des privés d'emploi

des 2 et 3 juillet 2014



 

Déroulement des travaux



Mercredi 2 juillet

 

9h00 Accueil des participants
9h30 Ouverture des assises
9h45 à 12h30

 Table ronde sur les "fondements revendicatifs concernant le chômage et la précarité"

12h30  Repas
14h00 à 17h30  Débat sur la syndicalisation des prives d'emploi et des salariés précaires, la structuration locale et le rôle des organisations de la CGT

 

 

Jeudi 3 juillet

 

9h00 à 12h00 Débat sur les modalités de fonctionnement du Comité National
12h00

Conclusions

12h30  Fin des travaux

logo-cgt✉︎ Note aux organisations du CCN

 

 

 

 

 

 

Comme vous le savez, les assises pour l’organisation des privés d’emploi se tiendront les 2 et 3 juillet 2014.

Elles seront un moment important de réflexions collectives entre organisation du CCN, les comités de privés d’emploi et membres de l’actuel Comité National.

 

3 thèmes seront abordés :

  • Les fondements revendicatifs concernant le chômage et la précarité (NSTS, sécurité sociale professionnelle, les « 10 droits »…)
  • La syndicalisation des privés d’emploi et des salariés précaires, la structuration locale et le rôle des organisations de la CGT.
  • Les modalités de fonctionnement du Comité National.

 

Le but est d’aboutir à des conclusions et des pistes de travail qui permettront les prises de décisions nécessaires par les instances de la CGT.

 

La participation :
Le collectif de préparation a fixé un périmètre de participation ainsi que les modalités de mandatement. Il propose la participation :

  • Des comités locaux de privés d’emplois, au nombre de un par département (composé d’un responsable et d’un privé d’emploi de ces comités) et de membres de la direction de l’actuel Comité National.
  • Des direction d’Unions départementales, des départements ou sont syndiqués un nombre significatif de Privés d’emploi avec ou sans Comité local. (1 par département accompagné si possible d’un syndiqué en situation de Privé d’emploi).
  • Des Union départementales qui ne sont pas encore dans cette situation, mais qui souhaitent participer à cette reflexion.
  • Des fédérations.
  • De l’UGICT.
  • Des membres de la direction confédérale et des espaces concernés par ces questions.

 

Le mandatement :

IMPORTANT : Il revient aux Unions départementales de valider les mandatements concernant la direction de l’UD, les comités locaux et les syndiqués privé d’emploi de leur territoire.

Nous vous demandons de les transmettre avant le 20 juin.